Sexualité: un risque cardiovasculaire?

Posté dans : Non classé | 0

C’est une équipe de l’université du Michigan, sous la direction du professeur de sociologie Hui Liu, qui vient de rendre publics les résultats d’un travail de recherche démarré en 2005 et qui a nécessité un suivi de plus de 5 ans. Sur un échantillon de plus de 2000 personnes des 2 sexes ayant entre 57 et 85 ans, les chercheurs ont examinés différents marqueurs pour étudier la corrélation entre les risques d’hypertension et les risques cardiovasculaires et la pratique d’une sexualité « active ».

Le résultat est sans appel : si, chez les femmes plus âgées, la sécrétion des hormones lors de l’orgasme favorise la diminution de l’hypertension, en revanche pour les hommes, les rapports sexuels sont potentiellement dangereux pour le cœur ! En effet, le risque cardiovasculaire est multiplié par 2 chez les séniors masculins ayant une sexualité régulière. Cette « inégalité » entre les hommes et les femmes est surtout liée au stress et à l’effort physique demandé aux hommes lors du rapport sexuel. De plus, mais ça n’est qu’une hypothèse, pourrait aussi être mis en cause les traitements médicamenteux pris en raison d’érection défaillante ou de problème d’éjaculation. Ce qui reste une certitude, c’est que tout traitement médicamenteux, celui-là autant que les autres, doit toujours faire l’objet d’un suivi médical et non d’une consommation irresponsable.

Néanmoins, une sexualité « active » sans utilisation de médicaments pendant toute votre vie semble avoir beaucoup d’avantages au niveau de notre santé, pour les hommes comme pour les femmes!