Les variations vulvaires

Posté dans : Non classé | 0

Naomi Crouch, de l’Elizabeth Garrett Anderson Hospital de Londres,  a dirigé une étude en 2004 portant sur les différentes sortes de vulve. Les conclusions en sont que la largeur des petites lèvres se situe entre 0,7 et 5 cm avec une moyenne de 2,2 cm. La longueur est aussi très variée, entre 2 et 10 cm. L’asymétrie des deux petites lèvres est, elle, fréquente. En fait, la seule observation légitime chirurgicale serait une asymétrie de plus de 3 cm, assez rare (trois femmes sur trente-trois).

Pourtant, encore en 2008, des médecins tels que les docteurs Davidson et West affirmaient qu’il y avait hypertrophie modérée dès 1 cm et qu’elle devenait sévère à compter de 3 cm ! Pas surprenant, dans ces conditions, que 14% des femmes aux Pays-Bas pensent que leur sexe est« anormal » et que la labiaplastie est de plus en plus souvent sollicitée.Pourtant, ces demandes sont le plus souvent subjectives et la conséquence uniquement du marketing des médias, plébiscitant l’idéal d’une vulve lisse et entraînant chez la population féminine le doute de sa « normalité » vulvaire. Exactement ce qui s’est déjà passé pour le poids, la morphologie, etc…

En réaction, l’information sur la grande diversité dans les apparences génitales est absolument nécessaire. L’éducation sexuelle doit aussi aborder la diversité du corps et en donner une image positive. A défaut, nous assisterons à la multiplication des souffrances engendrées par une insécurité anxieuse des personnes à l’égard de leur appareil génital.

Si dans certains cas la labiaplastie est tout à fait justifiée par de réelles gênes physiologiques, il faut en revanche que les femmes soient mieux informées de la diversité des vulves. Il n’y en a pas une qui est « idéale » ! De la même manière, il serait opportun de leur rappeler le rôle joué par les lèvres dans l’excitation et d’insister sur les risques d’altération de leur sensibilité par une labiaplastie. Il serait trop bête de lâcher la proie pour l’ombre, l’existence du désir pour l’illusion de l’apparence.

7 exemples de variations vulvaires :

 

Schéma extrait de La revanche du clitoris, éditions La Musardine 2016