L’impact des violences sexuelles de l’enfance à l’âge adulte

Posté dans : Non classé | 0

L’association Mémoire Traumatique et Victimologie a présenté le 2 mars 2015 une enquête nationale réalisée directement auprès de victimes de violences sexuelles. Cette enquête qui a été soutenue par l’Unicef, est une première en France et elle montre que les violences sexuelles sont fréquentes, leurs conséquences gravissimes, leur prise en charge largement insuffisante. Le sujet de la violence sexuelle reste tabou et mal documenté.

Plus de 1 200 personnes, âgées de 15 à 72 ans, ont répondu à un questionnaire précis (184 questions). Parmi elles, 95 % de femmes et 5 % d’hommes. « Le déni qui entoure les violences sexuelles faites aux hommes est extrêmement important », prévient Laure Salmona, rédactrice du rapport. « Le chiffre est probablement beaucoup plus élevé. » (Source: le Monde)

L’un des principaux enseignements : 81 % des victimes de violences sexuelles ont subi les premières violences avant l’âge de 18 ans. La quasi-totalité des enfants victimes développeront des troubles psycho-traumatiques et/ou des difficultés sexuelles. Quelque 30 % des victimes l’ont été à la fois dans l’enfance et à l’âge adulte. « Avoir été victime enfant augmente les risques de l’être à nouveau ensuite », explique Mme Salmona. « Ces personnes sont repérées par les agresseurs. » Seules 20 % sont victimes uniquement à l’âge adulte. Parmi les répondants, 68 % ont subi au moins un viol et 40 % rapportent une situation d’inceste.

Pour obtenir le rapport intégral, cliquez ici sur Rapport