Couple et désir pendant le confinement

Posté dans : Non classé | 0

On pensait que le confinement serait l’occasion d’enfin prendre un peu de temps pour le couple, d’avoir un moment pour se retrouver, de refaire l’amour d’avantage… Et c’est bien ainsi pour certains mais pas du tout pour des tas d’autres !

Chez beaucoup de couples, alors qu’ils ont enfin le temps et la disponibilité physique pour la sexualité, il y a justement une chute de la libido. Alors, avant toute chose, il faut se demander si la chute de la libido est liée au confinement ou bien si elle est seulement révélée par lui (parce que maintenant, justement, on a le temps !). Ensuite, il faut également garder présente à l’esprit la nature volatile, fluctuante de la libido. Celle-ci est autant liée à ce qui se passe au sein du couple qu’à ce qui arrive en dehors du couple. Elle n’est donc pas le bon curseur (en tous cas, certainement pas l’unique !) de la solidité de la relation. La relation de couple ne se résume pas à sa libido. Ainsi, si à l’exception de la baisse de régime de la libido, tout le reste va bien entre les partenaires, le couple n’est a priori pas en danger immédiat.

Au contraire, si la chute de la libido s’accompagne d’un accroissement du potentiel irritant de l’autre, alors c’est bien la relation de couple qui est en jeu. Il faut en ce cas réagir immédiatement, sans repousser à la fin du confinement, fin dont la date n’est même pas fixée. En effet, par définition, rester confiné avec l’autre alors qu’on ne le supporte que de plus en plus difficilement c’est ou bien faire preuve de masochisme ou bien s’exposer à une explosion à court terme.